L’arme du crime

Un an après l’accident de vélo qui a tué son père, Alec assiste au procès de celui qui l’a heurté avec sa voiture. L’adolescent est furieux d’apprendre que le jeune chauffard n’écope que d’une légère peine.

On dit que la colère est mauvaise conseillère. Ce que découvrira Alec en sortant du palais de justice, c’est qu’elle peut aussi procurer des pouvoirs extraordinaires à certaines personnes. Des pouvoirs meurtriers.

About this book

You would also like