Les garçons courent plus vite

Avec Simon Boulerice, un test de course de vingt mètres devient un exercice poétique bouleversant.

je suis poreux
la transpiration me calfeutre de détresse
mon corps est à bout
de cette course à vide


Le « test du bip », largement répandu dans les écoles secondaires depuis 1980, évalue le cardio des élèves. Mais qu’est-ce qui se joue réellement lors de ce test ? Entre épater la galerie et survivre à l’humiliation, il y a un univers irréconciliable. Pour le narrateur, surnommé Bouboule, l’échec est l’occasion d’accepter ses limites.

Les garçons courent plus vite est une ode aux perdants, aux derniers, aux survivants, aux gagnants de prix de consolation.
Une superbe réédition de ce titre fort apprécié à la courte échelle !

About this book

Awards

Palmarès Communication-Jeunesse (Première position), 2017, 12-17 ans

Prix littéraires des enseignant·e·s de français (Lauréat), 2017, Poésie

Prix du livre jeunesse des bibliothécaires de Montréal (Finaliste), 2016

In the media

    « Une lecture qui nous laisse, à notre tour, à bout de souffle. En bref? Magnifique. » - Sophie lit, Sophielit.ca

You would also like